Typique de la RDA: Eisenhüttenstad

Photo Catherine Gras

Plus de trente ans après la réunification, une grande partie de l’héritage architecturale de la RDA a disparu, détruit, reconstruit … bien sur, on peut encore voir de nombreux bâtiments parfois même des quartiers entiers, mais la visite que je vous propose aujourd’hui est assez exceptionnelle. Einsenhüttenstadt est une pure construction de l’état socialiste Allemand.

Fondée en 1950, la ville, initialement Stalinestadt (la ville de Staline), est construite autour d’une très grande aciérie. La ville est pensée comme un modèle de développement socialiste et c’est cela qui en fait son intérêt soixante dix ans plus tard.

En 1961, avec le mouvement de déstalinisation, la ville change de nom et devient Einsenhüttenstadt.

La ville va héberger jusqu’à 50 000 personnes avec un maximum dans les années 80 et au tout début des années 90. Plus de 20 000 personnes travaillent dans le complexe industriel situé alentours, des usines qu’on pouvait voir depuis le centre ville.

De grandes avenues, larges, droites et de parts et d’autres, des immeubles qui se donnent des airs de palais modernes … le centre ville, avec ses premières construction des années 50, ressemble beaucoup à l’architecture qu’on trouve à Karl Marx Allée dans Berlin.

Aujourd’hui, le centre ville est un mélange de bâtiments rénovés, comme le théâtre municipale, et d’immeubles et de boutiques des années 60 et 70 qui en auraient bien besoin.

Cette architecture grandiose ne va pas résister aux difficultés économiques et les décennies suivantes seront d’un style plus simple, plus rapide et moins coûteux à construire (les Plattenbau).

Comme à Berlin, de grandes mosaïques et des sculptures monumentales sont là pour vanter la vie en RDA.

A la réunification, la privatisation de l’aciérie, va s’accompagner de la suppression d’un très grand nombre d’emplois et entraine une forte chute de la population. Ce déclin se constate dans les bâtiments et les quartiers, dont des blocs entiers d’immeubles, d’écoles … à l’abandon, mais aussi dans ses grandes avenues aujourd’hui bien vides.

Il reste une vingtaine de milliers d’habitants aujourd’hui.

La ville est situé dans le Brandebourg, proche de l’Oder qui marque la frontière avec la Pologne depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Située à un peu plus d’une heure de route de Berlin, cette ville grande, vaste et peu peuplée est un témoignage intéressant de l’architecture urbaine de la RDA.

Où la trouver :https://goo.gl/maps/wcpbgxcKr2Vkzhzq8


J’en profite pour vous suggérer de visiter mon site photo. Je l’ai repensé pour le rendre plus simple, vous pourrez y retrouver tous mes posts. N’hésitez pas à laisser un commentaire. https://wherever-it-is.com/fr/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s