La philharmonie de Berlin, Hans Sharoun

sous un ciel menaçant, photo Catherine Gras

Quand on s’éloigne un peu de Potsdamer Platz, en direction de l’Ouest, on arrive sur le Kulturforum, une vaste esplanade, un peu froide et vide au premier abord.

A l’issue de la guerre, au moment où Berlin se retrouve coupé en deux, un grand nombre de bâtiments culturels se retrouvent à l’Est et notamment la fameuse Ile aux Musées. Un premier projet, datant des années 50, pousse pour la création d’un axe culturel qui traverserait la ville d’ouest en est, jusqu’à l’ile aux Musées, mais ce projet va disparaître avec les tensions croissantes entre les deux blocs. Le projet du Kulturforum va donc devenir l’emblème de la reconstruction culturelle de Berlin Ouest.

Cet espace situé au sud du Tiergarten et proche du mur va voir se construire plusieurs bâtiments emblématiques auxquels je vais consacrer deux posts.

Il est difficile aujourd’hui d’imaginer à quoi ce lieu ressemblait dans les années 50 et 60, entre destruction de la guerre et construction du mur : un large espace vide, une illustration de la guerre froide et de la séparation des deux pays.

Celui qui est le plus frappants, par sa couleur et sa forme, c’est la philharmonie. En fait c’est un ensemble qui regroupe différentes constructions, le dernier ajout date des années 80.

Le bâtiment principal de la philharmonie a été construit entre 1956 et 1963 et Hans Sharoun en a été l’architecte avec Werner Weber. Une structure en forme de pentagone avec deux couleurs : blanc et doré.

C’est un bon endroit pour une sortie photo sur le thème de l’architecture, en espérant pouvoir prochainement y entrer pour l’admirer de l’intérieur.

La bibliothèque de Berlin, dont Sharoun est également l’architecte, est juste en face de la philharmonie. Elle n’est pas vraiment mise en valeur, un peu à l’étroit dans un quartier moderne et en plus des travaux de rénovation sont en cours … bref à revoir quand elle sortira des bâches et échafaudages. La construction est un peu plus tardive, 1964-78 et à l’époque elle devait se trouver à peine à quelques centaines de mètres du mur.

Pour vous repérer: https://goo.gl/maps/mLa8zEY4yv3bChYZ7

3 thoughts on “La philharmonie de Berlin, Hans Sharoun

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s