Salines et esclavage à Bonaire

Photo Catherine Gras

Un post qui va couvrir à la fois le présent avec des salines en activité sur l’ile de Bonaire et le passé avec un témoignage sur l’esclavage qui a servi cette activité dans le passé.

Bonaire est une ile des Caraïbes rattachée aux Pays Bas. Cette ile se situe proche des côtes du Venezuela, dans un ensemble de trois iles Aruba, Bonaire, Curaçao (ABC).

Il s’agit d’une ile très plate, en grande partie semi aride et notamment dans sa partie sud où se trouve de grandes salines aujourd’hui encore en exploitation.

Cette activité de saline date du XVIIème siècle avec la compagnie néerlandaise des Indes Occidentales. Dès cette période, l’exploitation va se faire par le recours à des esclaves amenés des pays avoisinants. Il reste de cette période deux sites où étaient logés les esclaves, leurs logements sont à peine plus grands qu’une niche. Les sites sont magnifiques pour la photographie, juste en bord de l’eau.

En 1863, l’abolition de l’esclavage met un frein à cette industrie du sel pour un siècle. L’exploitation est aujourd’hui active, Cargill possède les exploitations.

Le sel est exporté pour partie en bateau et une grande jetée, très photogénique, se trouve tout proche.

Dans ces salines, on trouve un écosystème particulier, un refuge pour les flamants roses y a été créé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s